Portrait d’Harutyun Simonyan

Portrait d’Harutyun Simonyan (Harut pour les intimes), responsable et formateur vélociste de l’atelier vélo Calidipoles, mais aussi artiste créateur de vélos comiques et objets détournés

Parcours :

J’ai 42 ans. J’ai toujours aimé le milieu du travail. C’est très important pour moi.

Je viens d’Arménie où j’ai commencé à travailler et à découvrir le milieu du bâtiment dès 14 ans tout en allant à l’école.

Je suis arrivé en Belgique en 2005 et j’ai emménagé en Chaudfontaine en 2006. Je travaille pour le CPAS de Chaudfontaine depuis le 1er mars 2010 : quand l’Atelier Vélos a été créé, j’ai été engagé comme mécanicien vélo. C’était encore Calidifourchon à l’époque, renommé Calidipoles par la suite.

Ton moteur pour ta fonction:

En travaillant, je me suis découvert des aptitudes créatives.

C’est ce qui me motive et me captive. Découvrir de nouveaux métiers, développer de nouvelles compétences en lien avec mes envies et les obstacles que je peux rencontrer au niveau professionnel mais aussi au niveau privé. J’aime également transmettre cette passion et un maximum de compétences aux travailleurs qui passent par l’atelier pour acquérir de l’expérience professionnelle.

Ton souhait pour ta fonction:

J’aime le côté formateur de ce travail. Mon souhait c’est que chaque personne qui passe par l’Atelier Vélos de Calidipoles puisse repartir avec des compétences, un savoir-faire, qui va l’aider dans sa vie professionnelle ou privé.

Pour moi, le vélo c’est…

Une passion, un plaisir, j’aime toucher les pièces, réfléchir à mon travail. C’est relaxant. J’aime vraiment travailler dans le vélo.

Pour moi, le vélo, c’est parfois tout sauf un vélo. J’aime laisser aller mon imagination et que d’un vélo en fin de vie dont plus personne ne voudrait, un vélo mixeur ou un vélo comique puisse voir le jour.