Portrait

Emmanuelle De Backer – Responsable filière recyclage vélo Brillo SCRL – Chargée de projets point vélo Charleroi-Sud

emma-portraitParcours cycliste [parce que le professionnel est assez varié…]

À l’âge de dix ans, je revendique l’utilisation du vélo pour mes petits trajets.
Plus grande, ce sont de longues soirées de démontage-mise en peinture-remontage dans le garage d’un copain. Préparation à de beaux voyages à vélo.
Plus tard, à Bruxelles, je traîne volontiers dans les points vélo à l’affut d’un petit conseil [parfois c’est une réprimande si mon vélo est mal entretenu…].
Il y a aussi, l’engagement concret dans les prémisses de la Cyclopérativa.
Depuis 6 mois, je suis chargée de projets au point vélo de la Gare de Charleroi-Sud.
Aujourd’hui, je professionnalise mes compétences et me forme en promotion sociale en ‘mécanicien de cycle’.

Ton moteur dans ta fonction

Le développement de projets avec d’autres acteurs carolos [secteur associatif, privé ou public]. Ces partenariats confirment, d’une part une demande grandissante des cyclistes, d’autre part la volonté d’élargir l’offre pour ceux-ci.
La palette des usagers du point vélo me réjouit [la mamy qui loue un VAE, l’ado qui vient réparer son bmx, la navetteuse un peu pressée qui vient regonfler son Bronton, le clochard, l’hipster qui veut monter un fixie, les passionnés…]. Cette diversité d’âge, de genre et de classe me conforte pour dire que le vélo est un levier d’émancipation « à large spectre d’action » [pour le producteur et consommateur].
Travailler pour une coopérative à finalité sociale, et plus spécifiquement à un des maillons de l’économie circulaire du vélo est pour moi une question de cohérence personnelle.

Son souhait dans ta fonction

Élargir l’équipe, créer les conditions permettant d’accueillir et accompagner d’autres travailleurs, des stagiaires, des prestataires du SEMJA… Offrir un contexte de travail stimulant.

Pour moi, le vélo, c’est… la liberté !